?> Quand la neuro-anatomiste devient gouroue :
* * *

Search

Nous agissons comme contrôle qualité externe et incorruptible.
Chacun peut nous faire des remontrances. Le devoir de résipiscence s'applique à tous.
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?
novembre 20, 2017, 02:01:48

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Shoutbox

1 Invité, 0 Membres

Auteur Sujet: Quand la neuro-anatomiste devient gouroue :  (Lu 2171 fois)

Jacques

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 804
Quand la neuro-anatomiste devient gouroue :
« le: décembre 21, 2008, 12:32:12 »
On nous a présenté avec des Oh ! et des Ah! ce show télévisé :
http://vimeo.com/2106951

Citation de: Un sentencieux invasif
Il s'agit pour moi, d'un document extra-ordinaire au sens scientifique,
philosophique et même historique. Je sais que ce qu'elle décrit est juste
alors même que je ne suis pas en accord fin avec tout le vocabulaire
employé, ce qui vous dit que j'ai un point de vue sur le sujet avant de
visionner cette vidéo.

Il n'y a qu'une femme qui puisse faire aussi bien une chose aussi difficile.
Il faut bien se rendre compte du paradoxe que c'est de se voir depuis une
moitié de soi même, de l'autre paradoxe que c'est de rendre compte de la
réalité tangible de la part irrationnelle d'un humain en tant que
scientifique, c'est à dire rationnel.

Elle fait un travail de scientifique. Un vrai comme vraiment très peu de
gens sont en mesure de faire. J'attendais les réactions à chaud du style
"allumé, comique...", merci 1 connu, mais je n'ai pas de doute que cette
femme nous transporte de l'autre côté de la science et même carrément de la
pensée moderne. C'est prodigieux. C'est vital.

Ce que j'admire le plus, c'est le moment ou elle se rend compte de la
"chance" qu'elle à en tant que scientifique de pouvoir vivre cette
expérience. Huit ans pour s'en remettre, et elle paraît inentamée, pour
faire un show à l'américaine avec un profond didactisme et une intensité
rare. En visionnant ce document, utilisez souvent la pause. Toutes les
phrases sont simples, la traduction est parfaite, mais ça va vite.

Comprenez, amis zététiciens, que cette femme met en oeuvre les deux parties
de son cerveau pour comprendre. Ce n'est pas pour rien que je poste cette
vidéo ici. C'est pour pouvoir vous dire que c'est d'abord l'hémisphère
cérébral droit, celui dont les manifestations font horreur aux scientifiques
normaux et donc à vous du MZ, qu'il faut mobiliser pour étudier le
paranormal en premier lieu.

Un conseil : quand vous avez regardé cette vidéo, regardez la encore plus
tard.

Citation de: Robby
j'ai enfin pu regarder.

yep, c'est interessant à voir et fascinant a imaginer. En meme temps
c'est un show, avec toutes ses limites: effets de manches séduisants,
larmes un peu enervantes (pour un européen) au sujet de la paix à la
fin, et au total assez peu d'infos et de détail, mais bien obligé
puisque c'est pour du grand public à la télé (celà dit j'aimerais bien
trouver un article long et entrant plus dans les details descriptifs).

un point a probleme est d'une part la terminologie et le langage (quand
elle parle de "l'energie du monde qui entre en moi", on imagine ce qui
peut etre plaqué par certains sur ces mots, mais que voulait-elle
reellement dire ?), et les parts d'interpretation personnelle ("choisir
sa personnalité"..."nirvana"..."paix dans le monde") ou elle ne parle
plus ici en neurobiologiste mais en individu citoyen.

coté neuronatomie, je suis assez surpris par ce qu'elle se permet de
dire, qui est vraiment de la dangereuse vulgarisation, car elle affirme
des choses tellement simplifiées qu'elles n'en sont pas loin de devenir
fausses (elle pourrait au moins les accompagner de qualificatifs "en
gros", "pour une certaine part", "d'un certain point de vue", ce qu'elle
ne fait pas):
Elle ultra-surfe sur le vieux fantasme 70tee cerveau-gauche
cerveau-droit, alors qu'en realité il y a enormement d'aspects qui sont
identiques des 2 cotés, ne serait-ce que le traitement de la vision et
de la motricité, qui occupent pas mal de place sur le cortex, alors que
l'aire de Wernicke (du langage) n'occupe qu'une petite place (mais a de
fortes interactions autour, certes). Idem, concernant la pensée
consciente, le cortex frontal n'est pas tout l'encephale.
Mais presenter le cerveau gauche comme "processeur série" et le cerveau
droit comme "processeur parallele", c'est vraiment du grand n'importe
quoi. ou alors il faut dire a quel point de vue précis (par exemple il
est vrai que le traitement de la parole, mais aussi de la coordination
gestuelle planifiée qui lui est assez reliée, a qqchose de seriel et se
trouve plutot coté gauche, mais ne represente pas _tout_ le cerveau gauche.

> Il s'agit pour moi, d'un document extra-ordinaire au sens scientifique,
> philosophique et même historique.

euh, l'experience de la dame, plus que le show télé ("le document").

> Il n'y a qu'une femme qui puisse faire aussi bien une chose aussi
> difficile.

houla. encore un beau préjugé.

> Elle fait un travail de scientifique.

dans son observation, oui (et j'aimerai lire l'article qui va avec).
Son show télé, c'est autre chose.

> Un vrai comme vraiment très peu de gens sont en mesure de faire.

comment ca ? un vrai travail de scientifique, il y a heureusement pas
mal de scientifiques qui peuvent le faire !
Par contre avoir cette super occasion d'observation de l'interieur, et
d'etre outillé pour, en ce sens effectivement on a rarement l'occasion
de le faire ("en mesure de").

> J'attendais les réactions à chaud du style
> "allumé, comique...", merci 1 connu, mais je n'ai pas de doute que cette
> femme nous transporte de l'autre côté de la science

quel "autre coté" ???

> et même carrément de la pensée moderne.

hein ? comme quoi ?

> expérience. Huit ans pour s'en remettre, et elle paraît inentamée, pour
> faire un show à l'américaine avec un profond didactisme et une intensité
> rare.

en meme temps elle est porte-parole, ecrit des livres, chante la
science, a plein de responsabilité (pas mal de tout ceci avant son
accident cérébral) donc ca n'est pas vraiment le modele du scientifique
introverti et hermétique.

> Comprenez, amis zététiciens

t'es pénible quand tu te pose en donneur de leçon, qui aurait mieux
compris que d'autres ce dont elle parle.

> que cette femme met en oeuvre les deux
> parties de son cerveau pour comprendre.

euh, non, ou alors ca depend ce que tu appelle comprendre, et de quel
aspect il s'agit ici de comprendre.

> C'est pour pouvoir vous dire que c'est d'abord
> l'hémisphère cérébral droit, celui dont les manifestations font horreur
> aux scientifiques normaux

c'est quoi encore cette invention ??? qui a dit que les scientifiques
etaient l'enemie de la créativité, du beau, de la musique, et de la paix
dans le monde ?

> et donc à vous du MZ

tu es fatiguant avec tes proces

> qu'il faut mobiliser pour étudier le paranormal en premier lieu.

et concretement, on fait comment ?

ressentir, c'est une chose. tester s'en est une autre.

et tu confond a nouveau "etudier sur un phenomene" et "vérifier des
allégations": comprendre comment marche ou se ressent la transmission de
pensé est une chose. Vérifier si de l'information a bien pu etre
transmise, s'en est une autre. C'est si dur a comprendre ?

> Un conseil : quand vous avez regardé cette vidéo, regardez la encore
> plus tard.

euh. c'est un show, interessant certes, mais avec une tres faible
densité d'information. s'il y avait qqchose a étudier plus à fond, ce
sont les écrits non-spectaculaire (et de pref non dédiés au grand
public) qui vont avec.

ajoutons que c'est bien son aire de Wernicke qui a ete rendu
non-fonctionnelle par la compression sanguine, pas tout le cerveau gauche !

Robby a déjà énoncé pratiquement toutes les objections que je
m'apprêtais à faire. Le vocabulaire mystique "flow of energy",
"molecules of the world" est hyper-agaçant, et Robby a raison de dire
que c'est irresponsable et dangereux à l'égard du grand public.

Oui, la simplification des rôles des deux hémisphères cérébraux est
monstrueusement abusive.

A part cela, objection à Robby : elle avait bien plus que l'aire de
Wernicke atteinte, mais largement aussi les aires motrices (bras
paralysé), Broca inclusivement. C'est ENORME, un caillot de la taille
d'une balle de golf.
Quand Jill Bolte Taylor dit qu'elle est rétablie, il faut ajouter une
restriction : elle n'a pas encore cessé d'être nostalgique de sa
période d'expansion sensorielle, et elle prêche pour cela à tous. Là
encore, cela me semble de la mégalomanie irresponsable.

Les psychologues sérieux se font superviser, par un sénior. Les
psychiatres n'y songent généralement même pas, et cela ne fait pas
partie de la discipline professionnelle des neurologues. Là, elle a
prouvé que si, la supervision par un pair expérimenté, serait fort
utile. Elle a fait un prêche politique, qui ne peut être mis en oeuvre
dans la direction qu'elle rêve - vers plus de paix. Elle n'a pas
appris le métier du management, hors des équipes de labo, elle ne sait
pas les difficultés des négociations. Mais elle passe outre, afin de
prêcher son rêve personnel et ineffable.
Sa mère est "un ange pour elle", mais elle est visiblement célibataire
sans enfants. Elle n'a pas eu toutes les difficultés des négociations
en tout genre que l'on a avec nos enfants à tout âge. Elle ne
soupçonne guère ce qu'élever des enfants doit nous apprendre. Voilà
pourquoi je ne l'accepte certainement pas comme guide spirituel ou
politique, alors qu'elle semble y tenir beaucoup.

Les séniors que je reconnais comme compétents et éclairants ont
accumulé des expériences moins isolées du restant du monde, nettement
plus engagées dans la responsabilité sociale. Ils ne prêchent donc pas
la mystique mais la responsabilité, et les moyens de la
responsabilité, moyens techniques, et moyens moraux.

...

Ni développementale, ni managériale, mais narcissique : "Jill Bolte Taylor stroke"

Je reviens sur mon message de cette nuit, pour remarquer qu'il n'y a
pas un soupçon de début de commencement de pensée développementale
dans ce show. Par son âge, voilà une femme qui doit renoncer à diriger
le monde par son attrait sexuel, et qui doit trouver de nouveaux
moyens pour les actions de direction de la société qui sont de son
âge. Elle se veut désormais gourou, prêchant son nouvel évangile. Son
frère schizophrène fait partie de son palmarès scientifique, elle
s'intéresse aux particularités sensorielles qui bombardent cet homme,
ce qui n'est pas inutile ; mais aucune préoccupation de faire grandir
cet enfant figé dans son développement, retourné à un stade archaïque.
Toute sa pensée (scientifique et sociale) est adévelopppementale,
ahistorique : ils sont tous nés tout adultes dans les choux, à l'en
croire.
Son Nirvana est atemporel.

Elle professe un certain mépris envers les limites corporelles,
notamment les limites d'autrui, qui ne lui challent guère. Je suis
certain des dégâts que l'on fait aux enfants, à les envahir, et même à
négliger de les encourager à faire respecter leurs limites corporelles
et territoriales. C'est de même un mauvais exemple que ne pas faire
respecter ses propres limites à ses enfants. C'est encore un exemple
désastreux à donner aux enfants que d'envahir et démolir son conjoint
sous prétexte qu'il est de l'autre sexe, le sexe non autorisé, ou
parce qu'il est issu de l'autre famille, la famille non autorisée.
C'est leur prouver qu'eux-mêmes ne seront en sécurité nulle part, sauf
à participer au harcèlement du bouc émissaire du jour pour se
concilier les pervers les plus puissants.

De tout cela, elle n'en a rien à foutre : elle n'a jamais élevé
d'enfants. Elle n'a pas eu l'occasion d'être remise à sa place par le
développement des enfants. Elle n'a pas non plus été remise à sa place
par un conjoint qui sut se faire respecter, qu'elle n'eut pu dominer.
Narcissique, la domination du public lui convient, elle y jouit
visiblement.

Elle ne soupçonne visiblement rien du temps et de l'attention à
consacrer individuellement à autrui.
Dans nos responsabilités sociales de séniors, à l'âge d'être grands-
parents, il faut compter le temps que nous avons à consacrer à
d'autres personnes, qui se retrouvent en quelque abandon ou
négligence. Fort négligé par son père, égoïste borné s'il en fut, puis
par sa mère bientôt suicidée à l'opium, mon père adolescent puis jeune
homme s'est éduqué auprès de vieillards. Il n'y avait qu'eux de
disponibles et d'avisés. C'est de notre âge, que de remarquer que
telle et telle habileté, que telle confiance en soi, n'ont jamais
encore été acquises par telle personne, et de mettre en oeuvre les
circonstances et l'environnement pour qu'elle puisse réparer ces
carences. Ou plus rarement pour promouvoir vers le premier plan ceux
dont ils remarquent des aptitudes exceptionnelles.

Il faut lire le sourire narquois de Stephen R. Covey, assistant à la
journée hyper-organisée de son fils, futur manageur dynamique : il
avait prévu que de 11 h 10 à 11 h 15, d'un coup de téléphone, il
annoncerait et règlerait sa rupture avec sa petite amie. Sauf que pour
Laure, cette rupture était dramatique. Le coup de fil se prolongea
quelque peu... Une heure et demi après, ils y étaient toujours. Covey
s'est facilement aperçu d'une chose : Laure existe, elle aussi a des
besoin humains. C'est même la base de l'enseignement managérial de
Covey : vouloir les négociations en gagnant-gagnant commence par
reconnaître les besoins des autres. Jill Bolte Taylor a les plus
grandes difficultés à faire des découvertes élémentaires de ce genre.
Bien trop narcissique pour cela : Moi je !

Pour promouvoir la paix dans le monde, il y a certainement des gens
qui donnent un exemple à suivre. Jill Bolte Taylor n'en fait pas
partie.
La science se distingue des autres modes de transmission des connaissances, par une croyance de base : nous croyons que les experts sont faillibles, que les connaissances transmises peuvent contenir toutes sortes de fables et d’erreurs, et qu’il faut prendre la peine de vérifier, par des expériences

 

Recent

Membres
Stats
  • Total des messages: 804
  • Total des sujets: 326
  • Online Today: 4
  • Online Ever: 57
  • (octobre 09, 2014, 06:30:06)
Membres en ligne
Users: 0
Guests: 1
Total: 1